sont-ils plus importants à la ménopause ?

La ménopause se caractérise par l’arrêt définitif de l’activité ovarienne. Baisse de la production d’oestrogènes, parfois compensée par la prise d’un traitement hormonal, prise de poids, etc. Autant de facteurs qui peuvent augmenter les risques de cancer.

Ménopause et oestrogènes
La chute de production de cette hormone (oestrogène) à la ménopause n’est pas directement incriminée pour ce qui concerne les maladies cardiovasculaires, qui sont plutôt dues à des facteurs comme l’obésité, le diabète ou l’hypercholestérolémie. En revanche, cette chute d’oestrogènes est montrée du doigt pour les problèmes d’ostéoporose : en effet, elle implique une baisse conséquente de la densité osseuse, avec tous les risques de fractures que cela comporte.
La compensation de cette baisse d’oestrogènes par les traitements hormonaux de substitution (T.H.S.) n’est pas sans conséquence sur les risques de cancer.
Ménopause et risques de cancer
Le cancer de l’endomètre est l’apanage de la femme ménopausée. Il survient surtout chez la femme de 60 ans et son principal facteur est l’obésité.
Certains médicaments intervenant dans le traitement du cancer du sein comme le Tamoxifène sont également mis en cause dans l’apparition de ce cancer.
Des études ont par ailleurs démontré que les T.H.S. augmentent sérieusement les risques de cancer du sein et les risques cardiovasculaires. Ces traitements ne devraient être prescrits que dans des cas bien précis :
– Troubles du climatère : bouffées de chaleur, troubles de l’humeur, modifications de la peau…
– Femmes présentant des facteurs de risque d’ostéoporose élevés.
Dans le premier cas, ces traitements seront prescrits pour une durée la plus courte possible avec la dose minimale efficace et dans le cas où les troubles perturbent fortement la qualité de vie.
Dans le deuxième cas, si aucun autre traitement de prévention à l’ostéoporose ne s’est montré efficace et dans le cas d’un risque majeur de fractures.
Quelques conseils d’hygiène peuvent diminuer les risques de cancer et les risques cardiovasculaires : l’arrêt du tabac et l’arrêt de la consommation d’alcool sont fortement conseillés, une alimentation équilibrée et une activité physique intensifiée pour ne pas prendre de poids et avoir suffisamment d’apport en vitamine D.
 
 
 
 
 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here