La ménopause un passage important

La ménopause, avec la puberté et l’enfantement, est un passage incontournable dans la vie d’une femme. Ce n’est qu’une étape de sa vie et la considérer ainsi permet d’en limiter les effets. Examinons ensemble ces différentes étapes qui égrènent la vie d’une femme.
Première étape : La puberté ou devenir une femme
A la naissance, fille et garçon se ressemblent et il n’est pas facile de les distinguer. Ce n’est que vers 12 ans, à la puberté, que les signes physiques font leur apparition, de plus en plus évidents : chez la jeune fille, la poitrine se développe, les règles arrivent, etc…
Les modifications physiologiques entraînées par les hormones sont importantes.
Les ovaires deviennent fonctionnelles grâce aux hormones folliculostimulantes sécrétées à partir de la puberté. Les ovules terminent leur construction et les menstruations sont le signe qu’elles peuvent être fécondées.
Dès lors, les sécrétions d’œstrogènes qui vont rendre matures les organes génitaux de la jeune femme arrivent. A l’issue de cette transformation de l’utérus et des ovaires, c’est le premier cycle menstruel.
Cette évolution peut durer de quelques mois à quatre ans, au cours desquels les relations mères – filles peuvent être très difficiles à cette période de la vie qui est celle où l’on coupe le cordon. C’est parfois aussi l’occasion de partager une intimité commune qui les rapproche. En tout cas ces changements physiques transparaissent également dans l’attitude mentale de la jeune fille.
Deuxième étape : l’enfantement
Dix à vingt ans plus tard, la jeune fille devenue femme veut avoir un enfant.
Ce besoin se fait pressant et quand la grossesse tarde à venir, la jeune femme éprouve une grande souffrance. Enceinte, elle voit son corps se transformer, mûrir comme un fruit, des phénomènes nouveaux qui accompagnent l’évolution de l’embryon.
Donner la vie est la chose la plus naturelle qui soit pour une femme bien que la grossesse et l’accouchement constituent des étapes marquantes de sa vie.
Puis l’accouchement vient mettre fin à ces phénomènes. Enfantement dans la douleur ou non, quand bébé arrive, la jeune maman peut parfois tomber dans la dépression post-partum, le baby-blues, nouveau dérèglement hormonal.
Troisième étape : la ménopause
Trente à quarante ans après la puberté, la femme va vivre une nouvelle période de transformation au cours de laquelle elle fera le deuil de sa fécondité.
Ce bouleversement hormonal est un processus naturel incontournable dans la vie d’une femme, comme la puberté. Il s’étend sur une période qui peut aller jusqu’à dix ans, située entre 40 et 60 ans.
De la préménopause à la post-ménopause, cette longue période s’accompagne de désordres plus ou moins désagréables : règles irrégulières, bouffées de chaleur, dépression, etc… La disparition complète des règles marque la ménopause et signifie que les ovaires ne fonctionnent plus.
De la puberté à la ménopause, ces différentes étapes peuvent être perçues comme des épreuves. Une femme qui saura les traverser et s’accomplir pleinement pourra vivre une seconde vie pleine de bonheur partagée entre un homme qui l’aime et une famille élargie aux petits-enfants.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here