Ménopause : Les isoflavones un traitement naturel contre les troubles métabolique

Existe-t-il un traitement naturel contre les modifications métaboliques de la ménopause ?

Les médecins proposent, souvent, aux femmes ménopausées, un traitement à base d’œstrogènes de synthèse. Or ces remèdes ont des effets indésirables, qui obligent la patiente à rechercher une solution naturelle.

Les manifestations provoquées par les troubles métaboliques, résultant de la ménopause, et la solution à adopter

Lorsque la ménopause survient, elle provoque souvent des maux de tête, un excès de transpiration, des troubles du sommeil, des bouffées de chaleur et parfois une ostéoporose qui peut être handicapante. En conséquence, il faut combler l’insuffisance de production d’hormones par la méthode naturelle. Il convient donc de prendre des isoflavones, provenant du soja (à savoir de la génistéine, de la daidzéine et de la glycitéine).

En effet, des statistiques ont révélé qu’en consommant 50 g de génistéine chaque jour, une femme réussit à retrouver une activité œstrogénique normale au bout de deux mois au maximum. De plus, cette substance diminue les risques de cancer et d’accident cardio-vasculaire. Les manifestations désagréables de la ménopause s’atténuent très fortement pour plus de huit femmes sur 10, après un mois et demi de traitement. Une amélioration est même souvent constatée au bout d’un mois.

Comment suivre ce traitement avec les meilleures chances de succès ?

La meilleure démarche consiste à consulter un médecin spécialisé dans les médecines naturelles et connaissant bien les effets des isoflavones provenant du soja. Il faut aussi bien expliquer au médecin ce que vous attendez de lui après avoir décrit vos symptômes avec un maximum de précisions. Demandez-lui si vous avez intérêt à faire pratiquer des examens complémentaires tels qu’une analyse de sang ou un bilan hormonal. Assurez-vous du fait que le médecin est attentif à votre demande et désireux d’y répondre. Fuyez tout praticien qui se montre désinvolte ou indifférent.

 

Une fois le traitement mis en place, suivez de très près les recommandations de votre médecin et surveillez bien attentivement l’évolution de votre état de santé. Si la prescription du médecin est bien adaptée à votre cas, vous devriez constater une amélioration au bout de quatre semaines et une disparition quasi complète des symptômes au bout de deux mois au maximum.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here